Il fait chuchoter la poudre...

Parmi tous les pinceaux lequel est réellement indispensable ? C’est en se posant cette question qu’ Olivier définit la forme innovante et unique du pinceau. Généreux et dense avec sa mèche de
22 grammes, il a une base ronde Kabuki, et une forme à la fois bombée et biseautée qui rend inutile le geste du « balayage ». Caressant, le pinceau T.O s’emploie un peu comme une houppette que l’on pose délicatement sur le visage et que l’on fait glisser sur la peau.
Il aime toutes les poudres : poudre de soleil pour un effet bonne mine, fond de teint poudre « voile de teint », et poudre libre.
Ses fibres naturelles ont la particularité
« d’agripper » et de relâcher la matière d’une façon uniforme et régulière, sans épaisseur et en très peu de gestes. Sur le visage, le cou le décolleté...